Accueil > Musique > Dardenne, Audrey > Dardenne, Audrey

Dardenne, Audrey

mardi 6 octobre 2009, par Teddy Payet

L’Histoire d’Audrey

C’est une vie remplie de toits roses qui sourit à Audrey, quand elle ouvre les yeux un dimanche à Toulouse, le 9 octobre 1983. Et déjà la ville se ternie, quand son père part et laisse derrière lui : Audrey (3 ans), sa maman (Monique) et son frère (Arnaud) ; ils partent alors pour Marseille. Puis, dans le coeur de sa maman, un appel vers la Réunion, et les voilà qui s’en vont !

Malgré un destin imparfait, Orée, comme la surnomment ses proches, a les yeux pleins d’étoiles et une foi inébranlable .Elle compose sa première chanson à 15 ans "Je veux m’en remettre à toi".
Le chemin de l’école, la jeune fille l’aime bien quand elle entame ses études de lettres-musique, et c’est avec mention que notre artiste devient bachelière.

Déterminée, elle débute la guitare classique à 17 ans et use et r-use de sa plume dans l’écriture des nouveaux textes qui accompagneront ses compositions.
Notre chanteuse a 18 ans quand sa voix croise celle de Chantal Dubarry et son école de chant lyrique ; une carrière dans l’opéra se trace déjà.
Lorsqu’ Audrey interprète du Puccini, son professeur observe "Elle a la blancheur de son personnage, Liu, intelligente, innocente, pure. Elle passe au milieu des autres mais ne leur ressemble pas".

L’artiste respire d’un souffle toujours nouveau grâce à ses envols vers de lointaines contrées : Paris, l’Angleterre, l’Italie, l’Espagne, le Maroc, la Tunisie, l’Afrique du Sud lui donnent "une vision neuve", des compositions arc-en-ciel et pleines de soleil.

Audrey se met à peine à l’anglais à l’université de la Réunion que déjà la chorale de l’université la repère et s’y attache pour longtemps. Elle continue sur ses voies, le deug en poche, Audrey va réaliser un de ses rêves : partir étudier de l’autre coté du monde. Au creux de la cité des anges, la petite française est accueillie les bras ouverts par Los Angeles pour 7 mois de féérie. La magie opère quand Orée intègre l’école internationale de langues et se lie d’amitié avec des étrangers venus des 4 coins du monde. Une grande histoire naîtra avec son église locale, où elle est considérée comme "fidèle, pure et exemplaire pour la jeunesse californienne" (sic).

Dès son retour sur l’île en avril 2005, Audrey partage sa nouvelle poésie en chansons et se met au travail avec l’enregistrement des 15 titres qu’elle a soigneusement choisis pour faire partie de son album "A fleur de Coeur", un journal intime, une révélation, un recueil de chansons touchantes et poignantes enrobées d’une douceur sucre d’orge dont Audrey a le secret.

Au théâtre Luc Donnat, en juin, le public est subjugué par la petite Orée qui a bien grandi. Sa culture arc-en-ciel se révèle et Orée jongle avec une habileté déconcertante entre l’anglais, le français et le créole.

En juillet elle vole vers l’immensité de Madagascar. Quand Audrey se met à chanter un de ses titres adapté en malgache, la difficulté de la vie quotidienne des habitants de Tananarive s’efface pour un instant sous l’immense joie qui remplit leur coeur. Puis c’est à l’île Maurice qu’Audrey se rend pour 15 jours de mini-tournée, l’accueil y est chaleureux devant la générosité d’une artiste engagée. En septembre, alors qu’Audrey termine l’enregistrement de "A fleur de Coeur", elle est invitée à retourner à l’île Maurice pour participer au grand concert Gospel de la révélation de l’année 2005 : King. Dès les premières notes tendres et exotiques de Ou lé là, les quelques 4000 spectateurs rendent bien à Audrey ce qu’elle est venue leur offrir... du baume au coeur .

Au même moment Audrey devient chef de choeur de la chorale de l’université. Le résultat est impressionant, Audrey semble avoir fait ça toute sa vie...
Elle harmonise, dirige, conseille, et les 40 choristes de "Choeur à Coeur" montrent un intérêt tout particulier à l’atelier.

C’est au milieu d’un doux mois de Novembre -sweet November- que l’album "A Fleur de coeur" voit enfin le jour et révèle toute la sensibilité de notre jeune artiste.

"Musique en fac", en Mai 2006, ouvre grand les bras à Audrey en artiste solo. Elle nous parle d’amour au travers des textes qu’elle écrit et s’approprie. Le public universitaire est sous le charme de la nouvelle star du campus.

Dès la rentrée de Septembre la petite fée Audrey, baguette en main, reprend "Choeur à Coeur", et continue dans cette voie quand l’école de musique de l’AREM lui propose de diriger son choeur classique.

Notre chanteuse n’oublie pas qu’elle en est une avant tout... et touche chaque jour de nouveaux coeurs à la radio, à la télé, et dans toutes sortes de manifestations, accompagnée de Gérald Loricourt au piano, à la guitare et au choeurs, et de Grégory Win-Lime à la guitare et en voix lead. Les trois artistes réunis forment un tout nouveau concentré de talent -à partager absolument- !

La suite du doux destin d’Audrey, vous la retrouverez dans ses yeux d’enfant et dans son talent innocent.

Voir en ligne : http://www.myspace.com/audreydardenne

Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

Réagir à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Maloya.org - Copyright © 2006-2012. Tous droits réservés.

Visiteurs connectés : 3